A propos

PROJET S-WINGS

Dans notre histoire, tout commence, comme souvent aujourd'hui, par un échange anodin sur les réseaux sociaux: Philippe découvre un post de "Twig" Baker qui montre une dérive de Cheyne Horan (fameux surfeur des 80’s souvent cité en illuminé expérimental..) et qui demande de réfléchir différemment au design du matériel pour les vagues XXL.

Philippe Gray-Lopez (surfeur, bio-designer, shaper: cf portrait session n°..) échange à ce sujet  avec Twig et  lui propose de faire un prototype autour d’un concept de dérives prolongées par des appendices et munies de spatules qui permettrait de garder le contrôle des planches  lors des air-drop dans les conditions XXL … cela s’approche de l’anti-foil… taille de la bête; 30 inches soit 75 cm de long. Les prototypes sont exposés au MIACS en juin 2014..

Quelques semaines plus tard Philippe rencontre Xabi Lafitte et lui propose de tester les prototypes . Xabi grand spécialiste des dérives est intrigué par le projet et décide de les tester à Parlementia … hasard de la vie, au bord de l’eau, Xabi croise alors Jeff Hakmann  qui découvrant les prototypes déclare «n’avoir jamais rien vu de pareil de sa vie» lui aussi semble intéressé par ce design étrange...

Au large, la révélation ne tarde pas à venir, dès les premières vagues, Xabi ressent les qualités de ce design avec plus de contrôle et plus de relance pour son surf.

A la sortie de cette session, la messe est dite, les deux compères décident d'unir leurs forces et dépose ensemble un brevet sur ce nouveau concept de dérives !

A l’automne 2014, session après session, Xabi enchaine les tests et analyse la réactivité de cette nouvelle dynamique et Philippe modifie et affine les prototypes en s'inspirant des nageoires des poissons suivant les théories du design bio-mimétique.

La recherche sur les matériaux s'intensifie pour répondre aux nouvelles contraintes imposés par ces formes inhabituelles, aprés un peu de casse et des réajustements permanents, petit à petit nous en venons à réduire la taille de l'appendice, à préciser l’importance du flex nécessaire et adapter les ailerons aux différent types de vagues.

Au début de l’hiver, les progrès sont considérables avec notamment une évolution cruciale avec deux protos S-wings en latéral accompagnés d’une mini dérive centrale… question taille, nous  évoluons entre 12 et 16 inches d'appendice et les sensations commencent vraiment à être incroyables.

La recherche continue, nous decidons de reduire encore la taille des appendices et deux nouvelles séries de 6 inches & 8 inches sont prototypées

Decembre 2014, c'est les fêtes de fin d'année et  Xabi profitant d’un voyage en famille dans les Caraïbes emmène les derniers protos sous les tropiques !!!

En Martinique, l’histoire s’emballe lors de sessions partagées avec  Gégé Brasset: en quelques vagues, la finesse de son ressenti vient confirmer les sensations positives de Xabi… après plusieurs sessions tropicales dont une exceptionnelle à "Pelle à Tarte" l'euphorie du groupe vis à vis des derniers proto 6 inches est à son comble … clin d'oeil de la vie, "Pelle à Tarte" était le spot de prédilection de Philippe lorsqu'il vivait sur la presqu'île de la Caravelle au début des années 90 !

De retour en métropole, avec le succès des sessions martiniquaises, pour explorer de nouveaux matériaux, Philippe et Xabi demandent  à Nico THOUAND (Skud Surfboards et grand aficionado de shape aux designs étranges) de produire quelques protos supplémentaires  en lamellé collé de bois et en composites.

Une nouvelle série de test est ainsi lancée avec les  riders locaux et Thomas Lafonta , David Leboulch, Manu Portet, Romain Gilles poussent les dérives S-wings dans leurs retranchements sur les vagues du pays basque lors  de ce printemps 2015.

Au même moment S-wings participe au concours "Innov Mugabe" de l'Agglo Sud PaysBasque  sous l'égide de Manuel de LARA, ce concours vient soutenir  3 projets dans le secteur du Nautisme.

La aussi ,c'est un succès, nous sommes lauréat du concours !

Grâce à ce soutien financier, nous avons les moyens d'accomplir une recherche et un développement de grande qualité: les moyens techniques et humains de Composit'Adour  et de l'ESTIA sont à notre disposition, Francis Sedeilhan & Simon DESEUR (respectivement Directeur de Composit'Adour et chef de projet & tous deux surfeurs ) sont emballés par le projet et lui permettent d’atteindre une qualité "aéronautique" !

En ce printemps 2015, une pré-série de 70 set de dérives est produite grâce aux savoir -faires de ces pôles de compétences.

C'est maintenant l’été avec notamment la période des compétitions locales et nationales..

Le premier titre ne va pas tarder, avec la victoire de Xabi lors des Championnats de France Masters disputés à Bidart en juin 2015, armé des dérives S-wings  5 inches latérales, il n’a pas raté une série, obtenu son titre à la maison et prouvé si besoin est que ces dérives là sont réellement efficaces

Petit à petit le projet s'étend au niveau national, les tests s’enchainent et d'excellents surfers s'intéressent au projet comme Boris LETEXIER, Jeremy FLORES, Didier PITER, Antoine DELPERO…en Afrique du Sud, Twig continu ses tests pour S-wings et apprécie les derniers protos !

Xabi confie à Jerôme SAHYOUN quelques jeux de dérives pour ses missions estivales en Indo.

Sur le swell de l’année lors d’une fameuse session à NoKanduis, il ressent un déclic avec ses S-wings carbone dans les trajectoires au fond du tube, il sent qu’il peut pomper davantage dans le mur et obtenir une relance incroyable sans jamais décrocher!

Au hasard de ses déplacements en Indonésie , Jérôme croise une bonne connaissance en la personne de Tom CURREN .

Sans hésiter celui-ci se jette à l’eau avec le Twin fin MR que lui tend Jérôme, équipé des derniers S-wings 5,4 inches très flex destinés aux petites vagues.

Test ultime si il en est, le maitre absolu des trajectoires pures sort de l’eau avec un grand sourire pour annoncer à Jérôme qu’il en veut pour lui… Quelques heures plus tard c’est au tour de Mason HO de tester lui aussi le concept, conquis, celui-ci euphorique envoie la photo des fins à Mark Richards, qui poste une photo de la board (Twin fin MR équipé de dérives S-wings) sur Instagram.

Encore l'omniprésence des réseaux sociaux …  il faut profiter de ce buzz et annoncer la naissance de la marque S-wings,  il faut tout mettre en route au plus vite pour répondre à la demande… tout le "mundillo" du surf bruite sur l’image de Mason HO… 24h plus tard le site web de S-wings est officiellement ouvert et le buzz média de s’emballer rapidement.

L' équipe de S-wings tient à remercier de leurs soutiens: leurs familles, ESTIA, COMPOSITADOUR, Manu de LARA, Gérard Damestoy (3d Bois, Hasparen),  Baptiste Caulonque, Agence Be-Pôles (Antoine Ricardou), Emmanuel Comte, Christophe & Delphine du SURFING,François Applagnat & Johanne Dascon (CCI et OLATULEKU), Aurélien Arbieu & Boris Epiard (AggloSud Pays Basque), Xtreme Video, BENITU VIDEO,images de fred Behro et Marvin Larrieu, Stephane Mireaud et Sebastien Alexandre (Bi-Communication).